Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Baladins de Breuil-Magne

"Le Théâtre... une Fête !"

19 Février 2022 , Rédigé par Les Baladins de Breuil-Magné

Le Théâtre… une fête

Vendredi 1er, samedi 2 et dimanche 3 avril

Ensemble, ici, maintenant, pour le meilleur et pour le pire

Théâtre du Cœur, pour réduire l'écart entre l’œuvre et les spectateurs, le théâtre comme un moment à la fois esthétique, historique et culturel, qui charrie bien des questions, liées au fait de vivre ensemble... Une vie commune - une communauté hétérogène - qui a lieu, aussi, dans les salles de spectacles, où tant d'êtres divers sont réunis : ensemble, ici, maintenant. Pour le meilleur et pour le pire ?

"Le Théâtre... une Fête !"
"Le Théâtre... une Fête !"

Z. vient tout juste d’être arrière-grand-père. Il se décide alors à confier à son fils, un souvenir gravé à jamais dans sa mémoire : sa rencontre avec un père et son jeune garçon dans le train de leur déportation.

Le temps du trajet, ignorant le chaos qui s’installe de jour en jour dans le wagon, ce père va profiter de chaque instant pour transmettre à son fils l’essentiel de ce qui aurait pu faire de lui un homme.

Sept jours comme la création du monde, un monde que ce père refuse de voir s’effondrer.

L’incroyable poésie et l’humour qui se dégagent de ce texte donnent à la pièce une force et une émotion d’une rare intensité.

Le temps passé dans l’amour n’est pas du temps mais de la lumière

"Le Théâtre... une Fête !"

Fêtons les 400 ans de Molière à Breuil-Magné

Quoi de mieux que le « Tartuffe », une des plus belles pièces de Molière,

 pour célébrer les 400 ans de Jean-Baptiste Poquelin
Molière a si bien su nous faire le portrait d’un imposteur, d’un charlatan,

que le nom de son personnage est devenu un nom commun.

Molière est un auteur moderne, d’une puissance dramatique remarquable et si Tartuffe continue à nous émouvoir, c’est parce qu'aujourd'hui encore des individus sans scrupules cherchent à abuser de personnes trop crédules.

Et quoi de mieux que de le faire avec nos partenaires, complices et amis du Tréteau des 2 Tours

"Le Théâtre... une Fête !"

Claire Zahanassian, devenue richissime revient à Saint Lisier, attendue comme la sauveuse, dans sa ville natale en pleine faillite, mais sa visite va vite prendre le visage de la vengeance, Claire va demander la réparation d'une injustice…

Cette tragi-comédie alterne en permanence entre la comédie, qui prend la forme du burlesque et du grotesque et la tragédie, comme une marche inéluctable d'un système corrompu vers son destin.

Tout peut paraître factice : le décor, le jeu… Cependant la représentation théâtrale, est perçue par le spectateur comme une réalité. L’illusion ne masque pas, mais bien au contraire pointe et dévoile deux discours :

- La corruptibilité de l’être humain : La justice est toujours relative, corruptible, parce que dépendante des hommes qui font la loi et de la société au nom de laquelle elle est rendue. Les notables de Saint Lisier représentent les diverses faces du pouvoir : politique, éducatif, policier, spirituel, médical. Tous sont garants de la moralité, de la justice. Et ceux qui la réclament, les citoyens de Saint Lisier, ville dépossédée de ses biens, enlisée dans la misère, sont tout aussi responsables du bannissement de Claire.

- Le paradoxe de l'Amour : Dans ce désir de vengeance, la Vieille Dame veut préserver le seul Amour qu'elle ait eu, celui de sa jeunesse, Amour qu'elle veut garder, paradoxalement, immortel, en détruisant tout ce qu'il y a autour : Saint Lisier et l'homme qui l'a trahie pour ne garder qu'un rêve d'amour.

Claire Zahanassian : "Le monde a fait de moi une putain, et maintenant, j'en fais un bordel."

Entrée 10 € le premier spectacle - 7€ le(s) spectacle(s) suivant(s)

Tarif réduit : 7€ (personnes handicapées, chômeurs, membres du réseau Tec-Tap, étudiants, membres de l’UTL, membres des troupes de théâtre FNCTA, amis du T2T…)

Réservation : 05 46 84 43 70 - Placement libre

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article